Portfolio

Accueil/Portfolio/

Building

2020-09-07T16:51:04+02:00

C’est dans un building de treize étages que nous vous transportons. Chez “Consulting Conseil”, on conseille les conseillers et on coache les coachs ! Sur le rythme d’une journée de travail presque ordinaire, vous verrez évoluer, étage par étage, les hôtesses, comptables, cadres et agents d’entretien…

Tout ce microcosme professionnel s’agite, prospecte, déjeune ou brainstorme au rythme des crashs de pigeons sur les baies vitrées. Le public découvre alors, sous une loupe grossissante, les travers succulents et dérangeants d’une faune pathétique, déjantée et extrêmement drôle dont on se moque souvent en connaissance de cause.

Cette pièce signée Léonore Confino, piquante à souhait, caustique et grinçante, met en relief la noirceur de la perte de notre identité, avec pour miroir la poursuite de nos idéaux.

Une comédie féroce sur le monde du travail et les relations humaines.

Ce spectacle a été récompensé par

– le Prix Charles Dullin 2018 – Concours national du théâtre amateur –

– la Tour de Bronze du 32ème Festival National de Théâtre “FESTHÉA”

– le Prix du Jury du 11ème festival “Théâtra-Vallon”

– le Prix du Jury du 12ème festival “Veau de Ville”

– le Prix du Public du 12ème festival “Veau de Ville”

Texte

Léonore Confino

Mise en scène

Catherine Groleau

Avec

Catherine Groleau, Virginie Martinez, Bénédicte Rollet, Krim Abdel-Kader et Sébastien Ulliana

Régie

Samantha Dorlac, Joëlle Blanchard et Arnaud Petelet

Scénographie

Patrice Leray

Chorégraphies

Joëlle Blanchard

Création affiche / Photos

Cléo Chabrou

Le mot du metteur en scène Catherine Groleau

To build, built, built… Hum ! Pas très régulier tout ça…

Pourtant, tout semble parfaitement réglé, compartimenté, codifié, dans cette bodybuildée société. Mais les failles apparaissent bien vite et les oiseaux s’écrasent sur cette apparente transparence. Dépersonnalisation, solitude, férocité, sont les moindres maux qui guettent les habitants de cette belle construction. Comment ne pas tomber dans le gouffre de la noirceur et échapper au cauchemar ? Comment faire surgir le Maître Humour, salvateur de tous les dangers ? Comment capter le rayon de soleil pour que naisse l’ombre indispensable de l’espoir ?

Rire, rugir, croire, résister, persévérer, vivre ! Voilà notre intention.

L’auteur Léonore Confino

Après avoir bénéficié d’une formation au Conservatoire de Vincennes et d’un rôle, très jeune, dans une comédie de Jeannot Szwarc, “Les Sœurs Soleil”, diffusée en 1997, Léonore Confino part à 16 ans à Montréal. Elle s’y familiarise avec l’improvisation théâtrale au sein de la Ligue d’improvisation.

À son retour, elle suit des études à l’École supérieure d’études cinématographiques, s’y passionnant pour le cinéma documentaire. Puis elle poursuit à l’Atelier Blanche Salant. Elle obtient ensuite plusieurs rôles et a notamment le plaisir d’interpréter des textes d’Anton Tchekhov sous la direction de Niels Arestrup au festival d’Avignon.

En 2009, elle se lance dans l’écriture, qui se veut nerveuse et corrosive, virant quelquefois à l’absurde, et suscitant le rire et l’effroi. Ses écrits surgissent souvent de réactions par rapport à ses propres expériences de vie. “Building”, consacré au monde de l’entreprise, a été élaboré après avoir travaillé ponctuellement comme hôtesse d’accueil pour des séminaires d’entreprise.

Sa dernière pièce, 1300 grammes, une plongée joyeuse dans les recoins insoupçonnés du cerveau humain, a été créée en octobre 2017 à la Grande Scène du Chesnay (78).

Télécharger le dossier de présentation

Photos

Albert Londres, porter la plume dans la plaie

2020-09-01T17:19:36+02:00

Une lecture, un témoignage…

Albert Londres se destinait à une carrière de poète, mais c’est par ses articles et récits de voyages, publiés dans des journaux du début du 20ème siècle, qu’il s’est rendu célèbre et a marqué plusieurs générations de journalistes.  Un prix portant son nom couronne même, le meilleur reporter de l’année en presse écrite et audiovisuelle.

Reporter au long court, il a couvert aussi bien la Grande Guerre, la condition des bagnards de Cayenne, celle des aliénés dans les asiles de France, la persécution des juifs, que la traite des noirs en Afrique et des blanches en Argentine, ou même le Tour de France cycliste.

Porter la plume dans la plaie, tel était son credo. Cette lecture propose de partir sur les traces de ce grand voyageur, entre terre et mer, à la poursuite d’un humaniste, d’un justicier et d’un libre d’esprit, dans sa quête d’éternelle actualité.

Lecture et mise en espace

Catherine Groleau

Télécharger le dossier de présentation

Dessine-moi Saint Exupéry

2020-09-01T17:20:29+02:00

Lecture des correspondances et des textes d’Antoine de Saint-Exupéry

Un enfant émerveillé et heureux, un écrivain, un héros, un pilote, un mystique, un enchanteur, un mélancolique, un homme… Qui était Saint Exupéry ? La lecture de ses lettres adressées à sa mère, à ses amis, à sa femme, ouvre une fenêtre qui ne se referme pas. A chacun et chacune de prendre son envol et d’ajouter ses propres couleurs au portrait esquissé par ce courrier de nuit. Découvrez des extraits de lettres à sa mère, lettres de jeunesse à l’amie inventée, des écrits de guerre et bien sûr du Petit Prince.

Le mot du metteur en scène

Saint Ex… un diminutif souvent employé, comme si pour chacun, il s’agissait du meilleur ami. Étrange proximité avec un écrivain, poète, reporter, aviateur, disparu au cours d’un vol de reconnaissance le 31 juillet 1944 au-dessus de la Méditerranée.

Lorsque l’idée germe d’en faire un sujet de lecture, un sujet tout court, je me dis qu’en fin de compte je ne le connais pas du tout et qu’il ne s’agit pour moi que d’un mythe inexploré à la silhouette floue de petit prince. Connaître… Comment s’y prendre ?

Sa correspondance est abondante tant son attachement aux êtres qu’il aimait était intense. Lettres à sa mère, à son épouse, à ses amis, plus on se plonge dans ces manifestations d’un amour presque dévorant, plus leur auteur apparaît multiforme, insaisissable. Passionné, emporté, impatient, entier, engagé, agaçant parfois, drôle souvent, attachant en fin de compte. Il faut le suivre sans l’arraisonner, glisser au fil de l’écriture pour apercevoir entre deux nuages, la main qui l’a tracée. Infatigable toujours en vol, il faut donc voler, juste derrière lui, et entrer avec confiance dans la nuit, comme le suggère ce passage de “Terre des Hommes” : “Je renonce donc peu à peu au soleil. Je renonce aux grandes surfaces dorées qui m’eussent accueilli en cas de panne… Je renonce aux repères qui m’eussent guidé. Je renonce aux profils des montagnes sur le ciel qui m’eussent évité les écueils. J’entre dans la nuit. Je navigue. Je n’ai plus pour moi que les étoiles…». Alors, connaître, c’est peut-être ça, partir à la poursuite d’une étoile… (Catherine Groleau)

Conception et mise en scène

Catherine Groleau

Distribution

Catherine Groleau, Virginie Martinez et Jean-Claude Peronnet

Avec l’aimable autorisation des Editions Gallimard

Télécharger le dossier de présentation

Photos

Les trois mousquetaires

2020-09-01T17:22:39+02:00

Il y a des romans qu’on n’oublie pas, de ceux qui créent le mythe et font galoper l’imagination… Des capes, des épées, des traîtres, des femmes en détresse, trois, ou plutôt quatre preux cavaliers, ça vous dit quelque chose ? Oui, Dumas et ses “Trois Mousquetaires ” ! Fidèle à ses envies et son léger grain de folie, Coche Cuche Théâtre vous a entraînés dans une version burlesque librement… décalée et composée par Catherine Groleau. 6 comédiens pour 23 personnages : des bons, des méchants, majestés, aubergistes, éminences et jeannetons. Des serments, des trahisons, du Gers à Paris en passant par la Normandie, des chevauchées fantastiques et des bastons ! Une épopée au rythme endiablé, saupoudrée de répliques cocasses et de situations renversantes.

Texte

Catherine Groleau, d’après Alexandre Dumas.

Mise en scène

Catherine Groleau

Avec

Catherine Groleau, Virginie Martinez, Hervé Morthon, Jean-Claude Perronnet, Bénédicte Rollet, et Sébastien Ulliana.

Régie

Samantha Dorlac et Arnaud Petelet

Scénographie

Patrice Leray

Chorégraphies des combats

Brigitte Tillier

Télécharger le dossier de présentation

Photos

Histoires de lire

2020-09-01T17:21:28+02:00

Il était une fois… Non, c’est pas ça !… c’est l’histoire d’un mec… Non, non plus !

J’y suis… Imaginez le plaisir enveloppant d’un bon livre au coin du feu, sous une couette. Et bien là, c’est presque ça… en mieux ! Trois lecteurs, trois comédiens, et en un tour d’applaudissements vous changez d’histoire, vous tournez les pages sur leurs lèvres et découvrez les mots dans leurs yeux. Coche Cuche Théâtre et Banzaï Théâtre se retrouvent sur un nouveau projet, une nouvelle aventure… Ils ont choisi les auteurs, « Histoires de lire » avec vous, Karl Valentin, Laurent Van Wetter, Hanokh Levin ou Pierre Notte… A vous de les suivre.

Un grand modeste, un détour chez le docteur, un magicien débutant, une veuve pas éplorée, un relieur au bout du fil (et du rouleau), un conseiller zozotant et un roi en pleine révolution… Des rencontres brèves, importantes ou futiles, parfois absurdes et souvent décalées. Des moments lus et vécus à même les pages et la scène, pour vous emporter un peu plus loin que votre livre, le rire aux lèvres.

PS : couette et feu non fournis par la compagnie.

Mise en espace

Hervé Morthon

Distribution

Bénédicte Rollet, Hervé Morthon et Sébastien Ulliana

Photos

Télécharger le dossier de présentation

Et si l’on revenait… à St Germain des Prés

2020-09-01T17:23:48+02:00

Trois musiciens et trois comédiens, pour une partition à plusieurs mains. Des musiques, des mots, des mélodies et des chants, l’univers d’un lieu mythique d’une époque et d’un style. On plonge la main dans une vieille malle, et le cœur et les oreilles sont emportés dans une mélodie familière et entraînante. Gréco, Vian, Aragon, Beauvoir ou Gainsbourg, se croisent et se mêlent aux notes de ces riches années. Un concert théâtralisé, une belle plongée dans la vague St Germain des Prés.

Mise en scène

Collective

Avec

Matthieu Bruyat, Olivier Gitenait, Hervé Morthon, Bénédicte Rollet, Jean-Luc Rongères et Sébastien Ulliana

Photos

Sacha Guitry

2020-09-01T17:24:38+02:00

Si les triangles amoureux et les amants dans le placard ont souvent inspiré Sacha Guitry, le cantonner à ce simple recours vaudevillien serait un peu réducteur. Dans une alcôve d’amoureuse transie, derrière le rideau rouge d’acteurs aux ego démesurés, par le trou d’une serrure ou bien aux yeux d’une assemblée de bourgeois curieux, se découvraient des personnages profondément humains, fragiles et manipulateurs. Pour confronter les maux de Guitry aux images d’aujourd’hui, le trio avait un peu bousculé l’ordre des choses, par petites touches, saupoudrées au gré des mots. Ainsi les femmes d’affaires, pouvaient-elles aussi désormais devenir des prédatrices en quête de passions à assouvir. Finalement, la galerie de portraits était là pour accrocher vos sourires et vous transporter dans le tourbillon des vicissitudes amoureuses.

Mise en scène

Hervé Morthon

Avec

Hervé Morthon, Bénédicte Rollet et Sébastien Ulliana

Musiques

Jean-Luc Rongères

Régie

Samantha Dorlac

Télécharger le dossier de présentation

Photos

A la vôtre

2020-09-01T17:26:44+02:00

Ce spectacle jouait avec l’humour, le langage et la folie des mots de Raymond Devos, Karl Valentin, Pierre Dac, Jean Tardieu et René de Obaldia. Un univers décalé pour des comédiens qui s’invitaient chez vous… Le théâtre à domicile est une saveur particulière, une manière différente de recevoir. Quel plaisir unique de voir des textes de théâtre s’animer à vos pieds avec des comédiens à portée de murmure. “Si tu ne vas pas au théâtre, le théâtre ira à toi.”.

Mise en bouche

Catherine Groleau

Avec

Catherine Groleau, Virginie Martinez, Jean-Claude Perronnet, Sébastien Ulliana et Pierre Zélanti.

Photos

La valse du hasard

2020-09-01T17:28:19+02:00

Un ange décide du sort de ses visiteurs à travers un jeu dont le but est d’accéder aux cent points : si l’on gagne, le jardin de l’Eden, si l’on perd, le Pandémonium. Une femme en robe de soirée attend son tour. Elle doit raconter sa vie avec sincérité mais cet ange s’avère capricieux et sadique, autour de règles aussi arbitraires que la vie… Victor Haïm nous laisse au pied du mur avec des confessions poignantes et intimes grâce à un texte imprégné de nos vies.

Texte

Victor Haïm

Mise en scène

Catherine Groleau

Avec

Virginie Martinez et Sébastien Ulliana.

Régie

Patrice Ducher

Photos

Les diablogues

2020-09-01T17:29:01+02:00

Une série de huit histoires de Roland Dubillard basées sur le “non-sens” au service du rire ! Nos deux compères se retrouvaient au restaurant, partaient en vacances, se portaient assistance, se soutenaient, agitaient leurs mauvaises langues mais étaient possédés par une profonde angoisse… La peur de ne rien avoir à dire ! C’est ainsi que pendant plus d’une heure les dialogues fusaient en flirtant avec l’absurdité.

Texte

Roland Dubillard

Mise en scène

Jean-Christophe Dutrey

Avec

Valérie Haenggi et Sébastien Ulliana.

Régie

Jean-Christophe Dutrey

Photos